Partagez | 
 

 « It's a Fairytales ? » feat. Lindy
Hope is stronger than Fear

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité




MessageSujet: « It's a Fairytales ? » feat. Lindy   Jeu 9 Avr - 16:44

« Imprévisible »
Variel & Lindy Griffin
District Prismillon – Restaurant « L'Hyporoi Carmin »
L'Hyporoi Carmin, sans doute un des restaurants les plus luxueux du District de Prismillon. Un bien étrange endroit pour une sortie entre frère et soeur, mais bien évidemment, il ne pouvait rien refuser à sa petite soeur adorée et se retrouvait assez fréquemment victime de ses caprices. Malgré tout, c'est avec le sourire aux lèvres qu'il s'y présente, alors que la demoiselle était sensée l'attendre depuis déjà un bon moment. Il n'avait pas réellement l'habitude de ce genre d'endroit, cela faisait quelques années qu'il évitait les lieux communs de la haute société, préférant largement s'impliquer dans ses recherches que de profiter du confort de son statut. Ignorant alors quoi se mettre, il se contenta de suivre les conseils de sa jeune soeur et opta simplement pour une tenue très simple, tee-shirt, chemise et pantalon classique. Rien de bien extra-ordinaire, une tenue simplette pour ce lieu à la renommée immense. Et pourtant, c'est avec le sourire qu'on accueillit le jeune O'Reilly, bien évidemment, on ne refusait rien à un membre de cette famille, ils faisaient partie des plus grands de ce monde et Variel était prédestiné à reprendre les rennes de l'élevage O'Reilly, un avenir qui lui donnait encore plus de prestige. Beaucoup trop à ses yeux si on lui demandait son avis. Évidemment, on ne lui demande jamais son avis, donc il avait appris à vivre avec, de toujours sourire face au monde et de ne jamais dévoiler les sentiments qui habitait son cœur, car c'était se montrer faible et la faiblesse mène jusqu'à la déchéance.

On le guida alors jusqu'à une table vide... Surprise. Seul un mot sur une feuille de papier ''Désolé grand frère'' avec un grand sourire dessiné, il aurait dû s'y attendre. À ce moment, l'homme soupira profondément avant de décider de s'installer, qu'est-ce qui l'attendrait cette fois ? Elle était déjà parvenue à le faire sortir de son bureau, mais pourquoi ? Dans son esprit, il envisagea toute une possibilité de scénario en connaissant sa soeur, le plus probable était... Le rendez-vous arrangé. Malgré tout, c'est avec le sourire aux lèvres qu'il s'y présente, alors que la demoiselle était sensée l'attendre depuis déjà un bon moment. À ce moment, l'homme soupira profondément avant de décider de s'installer, qu'est-ce qui l'attendrait cette fois ? Encore une autre question qui resterait sans réponse jusqu'à l'instant fatidique. Variel en vint même à sourire tout seul, il savait qu'au fond d'elle, Mara croyait bien faire, mais lui n'en était pas aussi sûr, ce n'était pas pour rien si l'homme n'avait jamais franchi l'étape. Il n'était vraiment pas à l'aise dans ce domaine et jusqu'aujourd'hui, aucune femme ne l'avait encore touché en plein cœur, à croire que celui-ci était de pierre, ou peut-être n'avait-il d'yeux que pour ses cadettes.

C'est alors qu'assez rapidement, une charmante brune se présenta à lui, guider par l'hôte d'accueil à la table. Variel retient un rire nerveux, il en était certain, sa petite soeur voulait provoquer leur rencontre, il baissa le regard gêné, portant son verre d'eau jusqu'à ses lèvres. La situation était gênante, il ne put s'empêcher de sourire comme un imbécile, il se sentait ridicule, incapable d'engager la conversation, il tenta de se calmer tout en l'invitant de d'un signe de la main de s'assoeir. Tout cela en retenant un potentiel fou rire.

[color=darkgoldenrod]« Heum... Désolé. Très charmante d'après elle, mais pouvait-il se fier aux propos de sa cadette ou non ? « Je n'ai pas vraiment l'habitude de ce genre de situation... Heum. On dirait que ma soeur, Mara, nous a tout les deux piégé, c'est ça ? » Il profita de la réponse de la brune pour se remémorer rapidement le nom de sa collègue, ou son amie, qu'elle voulait tant lui présenter. « Lindy, c'est bien ça ? Moi c'est Variel, je suis le frère ainé de Mara comme tu dois t'en douter. Elle m'a parlé de toi, ça fait quelques jours qu'elle voulait que je te rencontre, j'ignore pourquoi, mais je suis enchanté de te rencontrer et complètement subjugué... »

Un léger éclat de rire gêné. Il fallait l'avouer, Mara avait de très bons goûts en matière de femme, Variel était sous le charme des beaux yeux sombres de la brune. C'était la première fois qu'une chose ainsi lui arrive, la première femme qui lui tapait dans l'œil, que d'émotion dans cette journée, finalement la sortie n'était pas trop catastrophique... Quoique, ils n'étaient même pas encore à l'apéritif.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: « It's a Fairytales ? » feat. Lindy   Jeu 16 Avr - 0:40



The meeting of two personalities is like the contact of two chemical substances: if there is any reaction, both are transformed.
♕ ♕ ♕

Lindy n’apprécie que très moyennement les restaurants guindés et bourgeois l’obligeant à porter ces objets de tortures appelés talons aiguilles de plus de huit centimètres, ainsi que la robe chic et totalement inconfortable qui va de pair. Elle préfère encore porter les tailleurs qu’elle doit se coltiner pour le boulot, pourtant Dieu sait qu’ils ne sont pas des plus confortables et douillets. Malheureusement, on ne peut rien refuser à une O’Reilly, encore moins quand l’O’Reilly en question n’est autre que Mara. Quand cette dernière a une idée en tête, il est pratiquement impossible d’y échapper. En effet, Mara peut s’avérer vraiment très persuasive et légèrement autoritaire sur les bords, il ne vaut mieux pas s’opposer à ses projets. Pourtant, ce n’est pas faute de lui avoir proposé à maintes reprises une soirée télévision tranquille avec pop-corn et pizza à la clé. Malgré toutes les plaintes du monde émises par Lindy, la blonde n’obtempéra pas. C’est d’ailleurs la raison principale pour laquelle elle se retrouve en escarpins rouges et petite robe noire à dentelles, rien de trop extravagant en soi, plutôt quelque chose de soft et classique. Cependant, ça ne l’empêche pas de se sentir mal à l’aise face au reflet que lui renvoie le miroir. Son unique soulagement est de savoir que son amie et à la fois « rendez-vous » du soir ait approuvé sa tenue quelques jours plus tôt, c’est un tracas en moins, elle ne risque donc pas de faire tache dans ce lieu grouillant de bourges. Ce n’est pas qu’elle n’apprécie guère la bourgeoisie en général, puisqu’après tout elle en fait elle-même partie, c’est juste qu’elle a parfois l’impression d’étouffer parmi eux. C’est plutôt ironique puisque la jeune femme est amenée à côtoyer bon nombre de célébrités locales en raison de son talk-show, mais c’est différent, il ne faut pas mélanger vie privée et professionnelle. Après de longues minutes à avoir tenté de discipliner ses mèches rebelles, elle opte finalement pour un chignon relevé et file en direction du restaurant. Elle est déjà en retard de cinq minutes, la ponctualité ne fait pas vraiment partie de ses gênes, au contraire de Mara.

Lorsqu’elle passe les portes du restaurant, elle est presque certaine d’avoir une dizaine de minutes de retard et d’avoir ruiné par la même occasion son semblant de coiffure lors de sa course folle. De toute façon, ce n’est pas comme si elle allait à un rencard ou comme si elle devait faire bonne impression. Du moins c’est ce qu’elle pense. Elle se dirige sans plus attendre vers l’hôtesse d’accueil, s’empressant à son tour de la conduire vers sa table. Son estomac se noue lorsqu’elle aperçoit un beau jeune homme déjà installé, ce qui est certain c’est que ce n’est pas Mara et qu’elle va tuer cette dernière. Elle aurait dû s’en douter. Elle se sent soudainement complètement stupide, elle s’est fait avoir en beauté. « Ça doit être une erreur. » déclare-t-elle à voix basse à l’intention de l’hôtesse qui pour toute réponse, hoche négativement de la tête. Elle adresse un sourire légèrement crispé à son « rendez-vous » avant de prendre place en face de ce dernier. Au moins, elle n’est pas la seule à être gênée vu le comportement de celui qu’elle pense être Variel O’Reilly. « Je n'ai pas vraiment l'habitude de ce genre de situation... Heum. On dirait que ma soeur, Mara, nous a tout les deux piégé, c'est ça ? »  Lindy est plutôt soulagée de s’apercevoir qu’elle n’est guère la seule à s’être fait avoir par cette peste de Mara, pour le coup elle doit avouer qu’elle ne se doutait de rien, même si elle comprend désormais mieux pourquoi cette dernière s’obstinait à vouloir l’emmener au restaurant, surtout dans ce genre de restaurant. « C’est bien ça. J’aurais dû m’en douter, elle semblait beaucoup trop emballée par cette soirée la-dernière fois que je l’ai croisée. » répond-elle tout en essayant de se détendre à l’aide d’un verre de vin blanc. Ce n’est pas tous les jours qu’on a un rendez-vous supposé romantique avec un membre de l’élite, c’est plutôt intimidant. De toute façon, l’amour, le romantisme et tout ce qui va avec, ne fait pas vraiment partie des domaines de prédilection de la jeune femme. Elle se sent déjà complètement dépassée par la situation alors qu’ils viennent à peine de se rencontrer. « Lindy, c'est bien ça ? Moi c'est Variel, je suis le frère ainé de Mara comme tu dois t'en douter. Elle m'a parlé de toi, ça fait quelques jours qu'elle voulait que je te rencontre, j'ignore pourquoi, mais je suis enchanté de te rencontrer et complètement subjugué... » Lindy retient tant bien que mal le rouge lui montant aux joues. Elle espère simplement qu’il mette la soudaine teinte rosée de ses pommettes sur le compte de l’alcool. En réalité, elle est plutôt étonnée qu’il connaisse son prénom, quoi qu’au final ça ne devrait pas, puisque Mara a surement dû le bassiner à propos d’elle. Elle doit cependant reconnaître qu’il est plutôt charmant, plus que charmant même. « C’est bien moi, la seule et l’unique. Mara m’a tellement vanté tes qualités intellectuelles que j’en étais presque venue à m’imaginer que tu n’avais rien d’autre pour toi, physiquement parlant, mais en fait tu es extrêmement attirant et séduisant ! » rétorque-t-elle avant de se gifler mentalement et d’éclater d’un rire nerveux. « Est-ce qu’on pourrait faire comme si je n’avais jamais dit ça ? ça m’arrangerait vraiment. On peut aussi commander l’entrée comme ça au moins j’aurai une raison pour fermer ma bouche. » Bon sang ! ça fait à peine deux minutes qu’ils se sont rencontrés et elle gaffe déjà, il doit probablement la prendre pour une cinglée. Pourvu qu’il ne raconte pas cet anecdote à Mara, elle mourrait de honte une deuxième fois si la blonde venait à être courant de cette petite histoire plutôt cocasse. En tout cas, c’est tout elle. Elle arrive à tout faire rater en deux phrases, c’est un record et ils n’en sont qu’à l’apéritif. Ça promet pour la suite.


Revenir en haut Aller en bas
 

« It's a Fairytales ? » feat. Lindy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « It's a Fairytales ? » feat. Lindy
» Militaires 3/3
» What about playing chess?
» Gratte quelques cordes {- Feat Ulysse}
» Retrouvaille entre soeurs...|feat Rhéa-Gaïa O'Brain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bars & restaurants-