Partagez | 
 

 « Ashes » feat. Ariadni
Hope is stronger than Fear

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité




MessageSujet: « Ashes » feat. Ariadni   Mer 8 Avr - 15:12

« Le devoir d'un ami »
Variel & Ariadni Jackson
District Prismillon – Colisée, Quartier des Gladiateurs
« Il est épuisé. » Le diagnostic de l'éleveur tomba, un pokémon surmené était un pokémon moins efficace, et même s'il n'était pas médecin, un éleveur savait voir ce genre de chose. Sans doute avait-il simplement besoin d'un peu de repos, de s'éloigner un peu du quotidien du Colisée. Du moins, c'est ce que constata l'éleveur en observant le Pokémon d'un peu plus près, les entraînements constants de ce pauvre Lucario l'épuisaient au plus haut point, et il n'y avait pas que lui, toute l'équipe de la jeune femme semblait épuiser et chacun réagissait à sa façon. Pourtant, il savait bien que son amie n'était pas une mauvaise dresseuse, c'était plutôt l'atmosphère du Colisée qui en était la cause. Et il n'y avait pas que le pokémon qui semblait touché par cet épuisement, c'est ce que Variel put constaté lorsque son regard se posa sur la gladiatrice. Pourtant comme tout habitant, comme tout dresseur, il appréciait le Colisée, mais il plaignait aussi les gladiateurs qui le peuplent et certaines pratiques en ce lieu qui sont à ses yeux honteuse. L'homme n'appréciait pas les exécutions de rebelles dans ce lieu publique, il ne comprenait pas l'utilité de cette pratique qu'il considérait comme barbare. Cela le répugnait au plus profond de lui, mais bien évidemment, c'était encore une chose qu'il préférait taire, pour esquiver le courroux du gouvernement comme il l'avait toujours fait.

Il se releva alors, laissant le Lucario regagner sa pokéball. L'homme n'appréciait pas les exécutions de rebelles dans ce lieu public, il ne comprenait pas l'utilité de cette pratique qu'il considérait comme barbare. Ce qui était certain, c'est qu'après le fameux scandale, ils s'étaient évité un long moment... Chose que regrettait énormément l'éleveur aujourd'hui, ce n'était pas digne d'abandonner ses proches à leur sort, il le savait, mais ignorait comment se faire pardonner. Il se racla légèrement la gorge.

« Hum... Et je remarque qu'il n'est pas le seul. Cette fois, son attention pouvait se porter à son amie, cela faisait bien longtemps qu'il ne l'avait plus vu, plusieurs années peut-être. Pourtant comme tout habitant, comme tout dresseur, il appréciait le Colisée, mais il plaignait aussi les gladiateurs qui le peuplent et certaines pratiques en ce lieu qui sont à ses yeux honteuse. Car vu votre gueule à tous les deux, vous dépassez largement dix heures d'entraînement au quotidien, ce n'est pas très sain, tu es consciente de ça ? À moins que tu veuilles finir comme la garde, je n'ai jamais vu des pokémons aussi malsain que les leurs. Et surtout combien de jours par semaine ? »

Il se retient d'en dire plus, il ne voulait pas donner une leçon de morale, il était loin d'être le mieux placé pour faire cela. Car vu votre gueule à tous les deux, vous dépassez largement dix heures d'entraînement au quotidien, ce n'est pas très sain, tu es consciente de ça ? Mais une chose restait certaine dans son esprit, elle valait bien mieux ce qu'elle montrait maintenant, il en restait persuadé. Dis moi, vous vous entraînez combien d'heures par jour ? Incapable d'en être certain, il reste accrocher à cette image qu'il avait de cette femme par le passé, il restait accroché à l'image de la championne. Une dresseuse hors-paire qu'il jalousait parfois, lui qui a toujours voulu un Lucario comme le sien, un pokémon d'une telle splendeur, d'une grande force, capable de vaincre presque n'importe qui. Il se surprend alors à sourire légèrement, en repensant au passé et il ose lui poser la question qui lui brûle les lèvres depuis son entrée dans les quartiers privés de la jeune femme.

« Tu n'as jamais voulu partir ? Loin de la ville, dans les districts extérieur peut-être, pour changer de vie. Car je doute que vivre dans ce Colisée soit ce que tu veux. Je me trompe ? »

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ariadni Jackson
β ⚊ THE GILDED HANDS

lucario (n.25) + Ryu croâporal (n.20) + Mako zorua (n.17) + Shade
POKEMONS RENCONTRÉS : 534
AVATAR : Evangeline Lilly
DOUBLE-COMPTES : James D. Baltar
AGE : 35 ans
SENTIMENTS : Lasse, mélancolique et blasée.
HABITATION : Le Colisée



MessageSujet: Re: « Ashes » feat. Ariadni   Mar 14 Avr - 23:18

« Le devoir d'un ami »
Variel & Ariadni Jackson
District Prismillon – Colisée, Quartier des Gladiateurs

Les inspections sanitaires, les défilés de spécialistes et de docteurs, Ariadni en voyait passer régulièrement. Hors de question que la machine implacable du gouvernement, son arme de divertissement ne soit un tant soit peu grippée. Sans parler des expériences, des étudiants qui jouaient aux apprentis docteurs. La plupart du temps, c'était inoffensifs, des inspections, des notes à n'en plus finir, mais cela fatiguait Ariadni qui avait trop souvent l'impression d'être un rat de laboratoire, et elle savait que cela ne plaisait pas forcément à ses pokémons, surtout Ryu et Shade. Mais cette fois, le nom ne lui était pas inconnue et elle devait dire que c'était plutôt avec plaisir qu'elle se rendait au rendez-vous de cet après midi.

Elle n'avait pas vu Variel depuis un bon moment. Certes, ils se croisaient régulièrements lors des évènements publics et de diverses réceptions huppées, mais ce n'était plus pareil. Elle se rappelait le petit garçon de l'élevage où elle était allée choisir ses pokémons. Fury, son caninos, mais aussi et surtout quelques années après Ryu, son lucario. Variel était plus jeune qu'elle de quelques années, et ils avaient forcément passé leurs soirées tous deux dans ces interminables réceptions. Son père n'en avait jamais été fan, mais il avait son rôle à tenir et cela contribuait au prestige de son arène et était compris dans ses devoirs de champions. Ariadni n'avait jamais trop aimé ça non plus, mais les enfants étaient généralement traînés à ces réceptions et cela lui permettait de jouer avec d'autres enfants. Le but inavoué était aussi que ces enfants grandissent ensembles, car ils seraient l'élite de la future Néopolis. Depuis sa condamnation, elle n'avait pas osé revenir adresser la parole à Variel, à vrai dire elle était restée distante avec les gens qu'elle connaissait. Dans un premier temps pour qu'ils ne soient pas associées à ses activités et n'aient pas de problèmes, dans un second parce que la distance s'était installée... et qu'elle ne savait plus quoi dire.

Le revoir lui avait fait plaisir, malgré la distance qui les avait longtemps séparés. Elle savait que Variel, s'il pratiquait les combats pokémons, ne cautionnait certainement pas ce qu'elle faisait. Et peut-être avait-il peur d'être impliqué avec elle ? Même s'il était parfaitement loyal au gouvernement, il était trop attaché au bien être des pokémons pour cautionner ces combats barbares. Si seulement il savait ce qu'Ariadni avait pu voir, si seulement il savait ce qui se passait dans les sous sols de Néopolis...

Ses études portaient sur le bien-être des pokémons, et c'était dans ce but qu'il avait ausculté Ryu, son lucario. Si elle savait que Shade n'était guère affecté par la situation et au contraire était peut-être le pokémon le plus en forme de son équipe, il n'en était pas pareil pour Ryu. Elle savait que ces derniers temps, surtout depuis la loi du quota, ils avaient du redoubler d'efforts pour se maintenir à un bon niveau. tant qu'elle avait eu les pokémons fournis par le Colisée, ils n'avaient pas eu trop de soucis à se faire. Quand était arrivée l'heure du choix, elle avait choisit de garder Ryu, évidemment, mais aussi Mako qu'elle avait réussit à garder loin de tout cela, et à ne pas faire combattre plus que strictement nécessaire. Depuis quelques semaines, ils avaient du remonter leurs niveaux s'ils ne voulaient pas avoir de problèmes. Shade était encore jeune et si elle s'en sortait à présent mieux, Ariadni avait encore du mal à le tenir. Elle devait pouvoir se reposer sur Ryu plus que jamais, et cela commençait à peser sur leur duo. Lorsque Variel annonca son diagnostique, l'un comme l'autre ne furent étonnés et échangèrent un regard complices. Ils n'avaient pas besoin de parler, ils savaient que Variel avaient raison, mais Ryu ne lâcherait pas pour autant. Toutefois, il allait falloir qu'ils mettent un frein à tout cela, quitte à commencer doucement la saison.

Ariadni avait enti la remarque arriver. Un coup d'oeil à son pale reflet qui apparaissait à peine dans la vitre suffisait pour voir à quel point elle était le fantôme de l'Ariadni qu'elle avait été. Ces dernières semaines surtout l'avaient épuisée plus que d'ordinaires. Mais il n'y avait pas eu le temps de se plaindre. Elle était consciente de tirer sur une corde déjà bien effilochée, elle le savait mais n'avait guère le choix. Marche ou crève, c'était désormais son quotidien. Les dix heures d'entraînements, bien sûr qu'ils les ddépassaient allègrement. Mako, son croâporal avait énormément à rattraper, et Lucario devait d'autant plus se maintenir en forme que toute l'équipe comptait désormais sur lui. Ryu descendit de la table d'examen, et se frotta à la main que lui tendit Ariadni. Avec un sourire, elle le fit rentrer dans sa pokéball.

- En ce moment on a pas trop le choix, depuis la loi du quota... On attend le même niveau avec moitié moins de pokémons. On a toujours autant de challengers et avec cette nouvelle loi, on aura de plus en plus de condamnés...

Shade, son zorua sortit de sa pokeball, et, avec un air malicieux qui ne promettait rien de bon, regarda Variel, puis Ariadni avant de se mettre à gambader tranquillement dans l'infirmerie. Variel voudrait surement examiner le jeune Zorua. Au moins y trouverait-il moins de soucis qu'à son lucario. Shade était en pleine forme et ne demandait qu'à s'entrâiner, ce qu'Ariadni régulait. Il se montrait encore impulsif, frôlant régulièrement la méchanceté avec ses adversaires et se montrait parfois cruel. Tout semblait le faire ricaner, ce qui avait le don de mettre Ariadni mal à l'aise. Peut-être était-ce à cela que ressemblait un pokémon de la garde, en fait.

Ariadni ricana, amère. Partir loin, elle ne l'avait jamais désiré. Elle aimait les grands espaces, mais elle était trop attachée à son arène, autrefois. Pourtant, il y avait toujours eu ce pincement au coeur, ce désir terrible de plus grand, plus loin, de l'inconnu. Son père lui avait toujours dit qu'elle avait une âme d'aventurière. Petite, elle imaginait qu'un jour, le mur serait simplement l'enceinte de Néopolis, et qu'ils seraient de nouveau libres d'aller au delà. De découvrir des choses qui n'existaient plus que dans les livres.
Désormais, le choix ne se posait plus. Elle était définitivement attachée au Colisée avec bien peu d'espoir qu'on ne la laisse s'en échapper. C'était sa sentence, sa condamnation, son boulet à traîner en pénitence. Elle savait qu'au final, depuis qu'elle avait foulé le sol de l'arène pour la première fois et avait échappé à sa mort, elle n'avait eu de cesse de se tenir derrière elle. De s'assurer qu'elle ne quitterai jamais cet endroit. Ariadni soupira, regardant l'extérieur par les larges baies vitrées de l'infirmerie. D'ici, on pouvait voir tout le district Persian et Diancie.

- Ce n'est pas comme si j'avais le choix de toute façon.

Au regard du monde, elle avait choisit cette vie, et les personnes en dehors du gouvernement qui savaient réellement ce qu'il en était se comptaient sur les doigts de ses mains, guère plus. Variel n'était pas de ceux là. Elle doutait grandement que Mara ait eu à coeur de partager cette information tue au grand public lors des repas de famille. La petite garce était bien trop contente de l'enfoncer quand elle le pouvait, elle n'en doutait pas.

- On a chacun notre poids à porter, Variel. Le tien, c'est ton héritage, le mien c'est cet endroit...

Ariadni soupira. Il avait raison, ils étaient tous au bout du rouleau, mais surtout Ryu et elle. Et elle n'y voyait pas d'issue, à moins qu'elle ne finisse par faire une erreur, à moins qu'elle ne finisse par mettre unn terme à tout cela. Définitivement. Mais Ariadni qui s'était toujours cru courageuse se voyait désormais avec des yeux lucides et savait qu'elle était trop faible, trop lâche pour aller au bout. Pourtant, ce qui restait encore de l'ancienne championne savait bien que cette vie ne valait pas la peine d'être vécue.

- Tu sais, j'en rêverai. Que demain, les choses changent, peu importe dans quel sens et comment. Mais que l'on puisse aller de l'avant, que l'on puisse... je ne sais pas. J'aimerai que ces sept dernières années ne soient jamais arrivées. J'aimerai être la championne de Néopolis. Je donnerai tout pour revenir en arrière, faire des choix différents...

Malheureusement, des rêves Ariadni n'avait plus que ça et cet endroit les détruisait un peu plus chaque jour, aspirant le peu d'espoir qui lui restait. Elle était désormais lucide, et ne se faisait que peu d'illusions. Ariadni secoua sa tête, elle devait éviter de parler ainsi.

- Mais dis moi plutôt ce que tu deviens... J'imagine que tu es bien placé pour reprendre l'élevage et le diriger. Tes études sont dans ce but j'imagine ?





Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://hopestrongerthanfear.forumactif.org/t138-ariadni-offer-me-that-deathless-death http://hopestrongerthanfear.forumactif.org/t146-ariadni-and-everything-you-touch-turn-to-sand-and-blood http://hopestrongerthanfear.forumactif.org/t149-ariadni-blood-and-sand
 

« Ashes » feat. Ariadni

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung
» Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Galerie supérieure-