Partagez | 
 

 dancing with a wolf – alistair
Hope is stronger than Fear

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité




MessageSujet: dancing with a wolf – alistair   Dim 12 Avr - 11:48

dancing with a wolf
alistair wolfgang & lazuli æthelwulf
DISTRICT PRISMILLON - RESTAURANT ÆTHELWULF
Il fait bien trop chaud dans la cuisine du restaurant où je suis en attendant que les premiers clients de la journée arrive. J'ai beau avoir l'habitude avec Gwalldan à mes côtés, j'ai toujours l'impression de fondre quand je passe trop de temps ici. Je m'affaire aux côtés de mon père tandis que mon Pokémon feu commence à faire cuire les plats à la meilleure cuisson possible. Si mon père a d'abord été sceptique sur les capacités de mon Pokémon, on peut au moins dire aujourd'hui qu'il lui fait totalement confiance. Je jette un regard courroucé à Sjell, ma Riolu, qui elle est assise nonchalamment sur une des tables, balançant ses courtes jambes bleutés dans le vide. Elle a cette lueur amusée dans les yeux, et je ne peux pas m'empêcher de lui balancer un torchon dans la figure en essayant de la faire bouger. Elle l'esquive du mieux qu'elle le peut, ne l'ayant pas franchement vu venir. Je sais bien qu'elle n'a pas grand chose à faire en attendant que les clients arrivent, mais tout de même, elle pourrait trouver quelque chose à faire. Je soupire en continuant mes tâches, Gwall n'ayant même pas daigné lever le regard vers nous alors que nous faisions les gamins. Sjell doit d'ailleurs préparer sa vengeance mais bon.
Le temps passe vite quand on travaille, surtout ici. J'ai l'habitude, depuis le temps que j'aide mon père avec son restaurant, mais j'ai toujours l'impression de perdre mes journées. Ça me tient en forme au moins, et ça entraîne un peu Gwall à mieux contrôler ses flammes, mais ça m'ennuie. C'est toujours la même chose. Je ravale mes soupirs lorsque les premiers clients arrivent, et me dépêche d'aller prendre leurs commandes. Sjell court d'un client à l'autre pour leur apporter des corbeilles de pain où des choses simples à attraper avec ses grosses pattes de Riolu. La journée est bien partie pour être comme toutes les autres, et cette simple constatation réussi à m'agacer. Je n'aime pas spécialement la routine, et pourtant j'ai l'impression qu'elle régit mon existence. Du moins, tant que je ne bosse pas pour les Lames. C'est le seul moment où j'ai vraiment l'impression de faire quelque chose, quelque chose de bien. Je laisse mes pensées vagabonder pendant que je fais mon travail du mieux que je peux, essayant d'éviter Sjell qui faisait des allers-retours à une vitesse bien trop élevée et enthousiaste. Je ne peux m'empêcher de  passer une main sur son crâne quand elle passe à côté de moi. Au moins, si ce travail est ennuyeux à mourir, je suis avec mes Pokémon, et ils ne sont pas coincés dans leurs Pokéball. Je n'aime pas spécialement les voir là-dedans, je préfère infiniment qu'ils soient dehors. J'essaye de me balader le plus possible avec ces deux-là à côté de moi, mais parfois la Garde n'est pas de cet avis. Je secoue la tête, essayant de ne pas y penser. La Garde, ugh. Quelle plaie.
D'ailleurs, au moment où je pense ça, Sjell s'approche de moi pour tirer sur mon pantalon, attirant mon attention. « Rio. » Prévint-elle simplement, et je redresse la tête, ravalant une grimace. Gwall, qui a enfin fini son travail aux cuisines, nous rejoint et jette lui aussi un regard intrigué vers la porte d'entrée. « Feeeuri. » Je passe également une main sur la tête du Feurisson, dont les flammes ne sont pas activées quand il n'utilise pas ses capacités, pour le calmer. Il doit aimer les membres de la Garde autant que moi, et l'uniforme de ceux qui viennent d'entrer ne fait aucun doute. Génial, une patrouille. Non pas que j'ai grand chose à cacher dans l'immédiat, mais dans tous les restaurants du district Prismillon, il fallait qu'il choisisse celui-là. Je me retiens de serrer les poings au moment de penser à ma mère, qui a probablement été attrapé par des mecs comme eux. Je capte le regard de mon père, qui m'indique clairement de ne pas faire de conneries, et je soupire. Alors qu'ils s'installent à une table libre, je sors mon calepin et mon stylo, m'approchant d'eux à pas mesurés. Gwall, trop grand pour s'approcher avec discrétion, reste en arrière et se contente de souffler fortement par le nez, agacé, des flammes légères s'échappant du haut de son crâne et de son dos. Sjell par contre se fiche totalement de ce qu'ils pourraient penser, et reste derrière mes jambes, curieuse et protectrice. Je secoue la tête, m'arrêtant au final devant leur table, un peu trop raide. Je plisse les yeux, et desserre la mâchoire. Il ne sert à rien de me faire détester, même si je n'allais rien faire pour paraître aimable. « J'peux savoir ce que je vous sers ? » Je lâche, peut-être un peu plus provocateur que je ne l'aurais voulu. Mais on ne se refaisait pas, et je sais parfaitement que mon côté impulsif et colérique fait partie de moi, surtout en présence de pourris comme ceux de la Garde.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: dancing with a wolf – alistair   Lun 13 Avr - 1:30

dancing with a wolf
alistair wolfgang & lazuli æthelwulf
DISTRICT PRISMILLON - RESTAURANT ÆTHELWULF


Il n'y a que deux choses qui arrivent à m'énerver en un temps record. La première, c'est Cerberus, surtout lorsqu'il se la joue grand manitou de la Garde et qu'il prend un malin plaisir à me donner des ordres devant mes hommes. Il ne faut pas se méprendre, je n'ai aucun mal avec la hiérarchie en règle générale, ni avec le fait d'obéir aux ordres de mes supérieurs. J'ai juste un problème avec le fait que ce soit Cerberus qui me donne des ordres. Ce n'est qu'un arrogant dictateur que personne ne contredit jamais à cause de son nom. D'accord, on a le même et personne ne me dit jamais rien non plus, évidemment, la différence c'est que je ne m'amuse pas à jouer au petit chef comme si j'avais encore quatre ans. La deuxième chose, c'est de me sentir inutile dans mon travail, parce que je ne suis pas rentré dans la Garde pour me tourner les pouces, j suis un Wolfgang et j'ai une réputation à tenir.

Et aujourd'hui, parce que je dois avoir un très mauvais karma ces derniers temps, j'ai eu le droit aux deux combinés. Sous prétexte que mon équipe n'est pas au complet - pardonnez-nous votre Majesté Cerberus parce qu'Evangeline s'est casser le bras lors de notre dernière intervention durant laquelle vous êtes resté bien au chaud au quartier général - je suis un mauvais chef de section et je dois apprendre à diriger mon équipe. Donc, voilà pour le côté petit chef arrogant, mais comme si ça ne suffisait pas, nous avons été envoyés en patrouille dans le District Prismillon... En patrouille... Au District Prismillon... Si j'avais voulu faire des patrouilles, je serais rentré dans la Division de Contrôle et Patrouille et pas dans la Division d'Intervention. Mais si en plus de ça, ce débile nous envoie patrouiller ailleurs que dans le District Pashmilla, où les tensions sont les plus importantes, on n'est plus dans l'inutilité, on est carrément dans le grotesque. Si j'avais pu lui ôter son sourire moqueur en lui cassant une ou deux dents... Mais non, j'ai dû me contenter de hocher la tête et de faire ce qu'on me demande, d'une part parce que je tiens à mon poste et que je ne suis pas certain que frapper le dirigeant de ma division m'offre une promotion, et d'autre part parce que je ne veux en aucun cas être la cause de conflit chez les Wolfgang. Mon père me déshériterait en l'espace d'une seconde si je cédais à un tel comportement et la branche de mon très cher cousin utiliserait à coup sûr cette occasion pour nous renverser. D'ailleurs, quand on y pense, je me demande si Cerberus ne fait pas ça exprès pour me pousser à craquer... Le connaissant, c'est plus que probable, et il se débrouille très bien jusque là, mais je ne lui ferais jamais le plaisir de céder. Qu'il me pousse dans mes derniers retranchements est une chose, mais qu'il ne s'attende pas à ce que je lui donne une occasion de nuire à ma famille.

Après avoir frôler la bagarre avec mon cousin, nous voilà donc bien malgré moi à arpenter les rues du district qui ne dort jamais, fendant la foule de badauds  de plus en plus nombreux à mesure que la matinée avance. Comme d'habitude, mis à part quelques petites altercations sans grande importance, il n'y a rien à signaler. Le District Primillon est peut-être le plus animé de la ville, mais ça ne rime pas forcément avec dangereux. Les gens qui viennent ici cherchent plus à s'amuser qu'autre chose, et ceux que ça dérange se tiennent généralement à carreau, tout simplement parce qu'ils ne font pas la majorité, contrairement à ce qui se passe dans le District Pashmilla. Inutile de préciser que mon équipe et moi-même n'avons donc strictement rien à faire ici, et ça me tape encore plus sur le système. Je marche en tête du trio, à l'allure rapide que j'adopte quand je suis bien remonté, Conrad et Lizbeth luttant pour suivre le rythme. Ils ont l'habitude de mes sautes d'humeur dues à Cerberus et savent qu'il vaut mieux me laisser tranquille le temps que je me calme. Nous tournons un moment dans le district, mais je n'arrive pas à décolérer et si Conrad ne s'était pas raclé la gorge pour attirer mon attention, je pense que j'aurais continué ma ronde pendant un long moment encore. Ça fait un moment que nous faisons équipe, tous les quatre, et ils sont ce qui se rapproche le plus des amis pour moi, aussi s'autorisent-ils quelques remarques et interventions de ce genre quand nous sommes en service. Je ne leur en tiens pas rigueur tout simplement parce que je préfère ce climat de confiance plutôt qu'une relation rigide de chef à équipe, mais eux comme moi savons qu'ils doivent rester prudents, surtout quand je suis dans cet état. Avec des pincettes, Conrad me fait remarquer que c'est l'heure de la pause déjeuné, et même si je n'ai pas faim, je leur dois bien une petite pause.

Le restaurant Æthelwulf, le plus proche de notre position, est assez rempli quand nous entrons, mais pas assez pour que nous devions attendre pendant une demie heure pour qu'un serveur s'occupe de nous. Parait. Je n'ai aucune envie de rester plus longtemps que nécessaire ici. Je m'assoies en roulant des yeux à l'une des blagues de Conrad. Pas d'humeur, vraiment pas. Un jeune homme s'approche de nous, suivi par un Riolu assez jeune de toute évidence. Plus loin se tient un Feurisson qui n'a pas l'air enchanté de notre présence. Quelque chose à reprocher, peut-être ? Le type doit avoir à peu près mon âge, et n'a pas l'air particulièrement virulent envers nous de prime abord, mais la façon qu'il a de s'arrêter à notre table me force à réviser mon jugement et à me redresser sur ma chaise, tendu, par la même occasion. Je ne sais pas si c'est parce que je suis trop à cran, mais il me semble déceler dans ses propos une certaine hostilité, et ce n'est vraiment pas le jour pour me tomber dessus. Que ce soit volontaire ou pas, l'envie de le remettre à sa place est bien trop forte pour que j'y résiste, malgré le regard de mes deux équipiers qui ont manifestement deviné mes intentions et qui n'ont pas envie que ça dégénère.

"On va vous prendre trois plats du jour, et avec ça, quelqu'un d'autre pour nous servir, parce qu'on ne paye pas pour se taper des petits arrogants qui sont encore dans leur crise d'adolescence. Donc soit tu changes d'attitude et il t'arrivera rien, soit tu trouves quelqu'un d'autre pour faire un meilleur travail que le tien, parce que sinon ça va mal finir."

Je le fixe droit dans les yeux, par pure provocation. De l'extérieur, la situation doit être la même que ce matin lors de ma confrontation avec Cerberus, sauf que dans ce cas précis, c'est moi, celui qui donne les ordres. Ça me fait mal de l'admettre, mais à cet instant, je comprends parfaitement ce que mon cousin ressent quand il est dans cette position : tester la personne, assouvir sa soif d'autorité et surtout, surtout, prier pour qu'elle sorte de ces gonds. Oui, ce type ne mérite sûrement pas un tel traitement, mais sur le coup, j'ai juste envie qu'il me rentre dedans, pour pouvoir enfin me défouler...


Revenir en haut Aller en bas
 

dancing with a wolf – alistair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» Alistair Souleater
» Rp avec Thunder Wolf ?
» Bienvenue aux Galeries Red Wolf
» Tequila Tequila ! [Téquila Wolf, Rang A, Chasseurs de Primes, Un plan mafieux, réservée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bars & restaurants-