Partagez | 
 

 five exclamation marks, the sure sign of an insane mind. (basil)
Hope is stronger than Fear

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité




MessageSujet: five exclamation marks, the sure sign of an insane mind. (basil)   Sam 4 Avr - 13:40

Basil Pulsifer
.feat iwan rheon
« It resounded around the universe, which is a good deal smaller than physicists would believe. It rattled the celestial spheres. It spoke of loss, and it did not stop for a very long time.»
Nom : Pulsifer. jusqu'à sa génération, c'était un nom passe-partout que se passaient les hommes d'une famille de majordomes, de génération en génération. il craint que ça ne finisse, par sa faute, par n'être rien d'autre qu'un nom qu'on regarde de haut comme le nom d'une famille qui a échoué là où rien ne devrait être compliqué. Prénom : Basil. Age : vingt-sept ans, depuis peu. on lui en donnerait souvent quelques années de moins, la plupart du temps, mais que voulez-vous, c'est un homme plein de surprises. Niveau de vie : Ayant toujours appartenu à la classe moyenne, Basil réunit quelques économies où il le peut, quand il ne dépense pas tout ce qu'il a pour choyer ses Pokémon - ça peut paraître stupide pour certains, mais c'est comme ça qu'on lui a apprit à vivre, en faisant passer ses compagnons en premier. Occupation : Majordome, comme son père et les hommes de sa famille pour les six dernières générations. Lieu de résidence : Chance ou non, il occupe une petite chambre dans le manoir wolfgang, dans le district Diancie. Il n'est pas compliqué de s'y sentir à l'étroit, mais ça n'est pas si mal quand on a pas connu mieux. Statut : C'est un célibataire, par la force des choses. Ce statut ne le préoccupe pas outre mesure, il finira bien par trouver chaussure à son pied - ou au moins une chaussette, faute de mieux. Orientation Sexuelle : hétérosexuel, jusqu'à ce qu'on lui prouve le contraire. Groupe : I endure.
Caractère
discret rancunier obéissant pessimiste posé cassant rêveur hypocrite minutieux possessif
Dans quel camp se range votre personnage et pourquoi ?
Basil a toujours appris à rester discret sur ce genre de sujet. Son métier veut qu'il se range le plus souvent derrière ses employeurs, mais la vision récente de l'exécution du Pokémon d'un de ses amis l'a complètement retourné, à ne plus être sûr de savoir si la manière dont il n'avait pas agit jusque là était bonne. Il est resté inactif, mais plus le temps passe, plus il sent qu'agir devient un devoir plutôt qu'un choix. S'il ne fait rien et que la situation empire encore, il s'en rendra malade, et il n'a pas besoin de ça. Il finira par entrer en contact avec un rebelle, c'est certain, mais attendra probablement que tout se passe naturellement.
Comment votre personnage se perçoit-il lui-même, quelle est son opinion de lui-même ? Comment les autres perçoivent-ils votre personnage ?
Il lui arrivait régulièrement de vouloir se cracher à la gueule dans ses jeunes années, mais les années passant lui ont fait comprendre que s'il ne s'appréciait pas, personne ne serait là pour le faire à sa place. Disons qu'il se supporte plutôt aisément. Il ne se trouve ni laid ni beau, ni intouchable ni pitoyable. Il se considère comme un homme moyen, tout simplement. Généralement, il passe plutôt inaperçu et ne marque pas énormément les esprits des gens, au point qu'on en oublie son prénom.
Quelle est la chose dont votre personnage a le plus honte ou sa plus grande peur ?
Basil a peur de perdre le contrôle. Il craint de ne plus pouvoir rien faire comme il l'entend, il craint de ne pas être maître de ce qui lui arrive et de ne pas savoir quoi en faire. Il a peur de n'être qu'une poussière dans une immensité qui ne se souviendra jamais de lui, de ne marquer personne et que son nom s'envole à la première brise.
Quels sont ses rêves, ses motivations, ses buts ?
Vivre sa vie paisiblement, et sans problèmes, jusqu'à aujourd'hui. Mais plus les jours passent et plus il ouvre les yeux et voit qu'il a des rêves partout qui lui arrivent dans la gueule. Il voudrait faire tomber ce mur, et voyager, mettre à mal ce gouvernement et ses atrocités quotidiennes. Plus égoïstement, il voudrait retrouver un usage total de sa main, bien que ses espoirs soient minces.


CHAGLAM LEMY
Le premier Pokémon qu'il ait jamais eu. Il est à ses côtés depuis son dixième anniversaire, et lui voue un amour sans bornes. L'une de ses oreilles est écorchée depuis toujours, mais Basil, à la manière d'un père, trouve que chaque défaut le rend plus unique et donc plus précieux encore. Si il est comme la grande majorité des Chaglam très lunatique, Lemy a tendance à se calquer grossièrement sur les humeurs de son maître. Il ne l'attaque que rarement, mais aime parfois à s'en prendre à ceux qui se moquent de ses airs hauntains.

VIVALDAIM Esna
Basil a décidé il y a quelques mois d'acheter un Pokémon, et n'a pas pu résister à la folie d'Esna. Son naturel joueur est un rayon de soleil dans ses journées, bien qu'il lui ait fallu près de deux semaines pour qu'elle n'ait pas au moins l'envie de se carapater en l'apercevant. Basil a apprit au fil du temps qu'à rester plus d'une journée enfermée dans sa Pokémon, Esna lui en voulait et le lui faisait bien comprendre, en lui collant des coups de bois dans les jambes. Il n'est pas rare qu'elle fasse tomber tout ce qu'il laisse traîner çà et là sur les étagère et les commodes, mais il se rassure en se disant qu'elle l'aide au moins à être plus organiser et à ranger ses affaires. Il a récemment découvert que si Esna est prête à protéger son maître de tout danger qu'elle sent s'approcher, elle est effrayée comme un gamin par l'orage.
    histoire    
☾☾☾

(everything is actually a mess) Incroyable. Comme s'il était prisonnier d'un songe malsain ; imbuvable. Basil ne pleurait pas, ne grimaçait même pas – c'est à peine s'il osait cligner des yeux. Quitte à devoir assister à ce spectacle morbide, il préférait garder les yeux grands ouverts. Quitte à devoir faire partie de cette mascarade sanglante, il préférait en être conscient, pleinement, jusqu'à ce que les yeux le brûlent. Il a peur que s'il les clos, les images s’imprègnent à jamais, il a peur que s'il cligne des océans, il les assèche en un désert coupable.
Coupable.
Il ne voulait pas. Il jure. Ses dents attaquent sa lèvre inférieure comme des charpies, sa gorge est asséchée mais il oublie pour un instant comment ravaler sa salive. Inimaginable. Un couinement lui échappe alors que le silence est d'or dans le carré de sièges qu'ils occupent. Quelque chose lui resserre le cœur. Il aurait parfaitement pu être un rang devant. Il aurait pu être celui qui abandonne son compagnon au cœur de l'arène. Il aurait pu être le cri d'au secours d'un vieil ami. Il ne l'était pas – Dieu merci – mais pourrait bien y être passé à sa place. Sa main valide tremble en un frisson au dernier coup porté, alors que certains acclament et qu'un petit corps sans vie s'éteint. Il détourne le regard, presque gêné de devoir observer, presque gêné d'empiéter sur le dernier adieu silencieux d'un vieil ami. D'un geste presque solennel, le paternel fait se lever le reste de la famille. Sa femme. Ses fils. Sa fille. Et lui, un rang derrière, un rang plus loin, serré entre la petite cuisinière et l'épais chauffeur. Il sert d'exemple. C'est tout. Il voudrait ne serait-ce que couler une main compatissante sur l'épaule de son ami, mais le courant l'emporte vite au dehors de l'arène. Une dernière fois, ses yeux s'abandonnent au centre de l'arène, tentent un regard désolé tant que réprobateur en direction de la gladiatrice au cœur du spectacle, et s'enfuit. Basil n'a jamais été doué pour ce genre de choses. En vouloir à ceux qui ne l'ont pas attaqué directement. Il essaie, en vain, souvent. Il ne peut de toute façon rien faire que froncer les sourcils au-dessus d'une paire de clous bien trop lointains pour les voir distinctement. C'est probablement pour son propre bien-être, qu'il s'y essaie. Ça ne fera rien avancer, mais ça préserve une sorte de balance dont il a crucialement besoin, dans un coin de sa tête. Ça n'était pas son compagnon. Pas de mort, rien que du temps et un collègue perdus pour lui. Son poing se serre pourtant en passant la porte de sortie, bien rangé dans les rangs des Wolfgang. Il aurait voulu être capable d'en vouloir à qui que ce soit, il aurait que son esprit puisse condamner l'un ou l'autre de ce qui venait de se passer ; il aurait voulu avoir l'attitude d'un homme bon, à défaut d'être juste. Mais il ne l'était pas cette fois.
Basil aurait aimé se dire que ça n'était qu'un cas abandonné ; qu'un tel acte de barbarie n'arrivait jamais deux fois dans la même décennie, mais il ne savait que trop bien à quel point ce serait se voiler la face. Il avait toujours condamné les pratiques du Colisée et ses gladiateurs, quand bien même il n'arrivait pas à accuser ceux qui ne faisaient que leur travail. Quelque chose lui donnait pourtant l'impression de hurler, du fond de ses entrailles, de jurer qu'il en mourrait de ne rien faire. Son ami n'avait fait que recevoir le dernier Pokémon de son père en héritage, et quand même Basil n'en avait jamais eu que deux, il n'aurait pas pu à sa place se résoudre à abandonner quelque Pokémon que ce soit, qu'il ait appartenu à son père ou à lui, pas pour tout l'or du monde. Cette même voix lui semblait de moins en moins distante et de plus en plus juste. Quitte à vivre au milieu de telles atrocités, il fallait leur donner un sens. Il ne valait peut-être rien physiquement et le moindre course sur plus de trente mètres l'essoufflerait probablement pour la semaine, mais Basil avait sa position comme avantage. Le premier atout d'un majordome doit être de savoir se rendre invisible, et il était devenu bon à ça. Il avait été pendant vingt-sept ans les oreilles d'une famille, mais quelque chose lui disait que dans les bas fonds de la ville grandissait une famille plus grande encore, et plus dangereuse, mais juste, qu'une paire d'oreilles vagabondes en plus n'aurait pas dérangé.

Son esprit vagabondait d'une pensée à l'autre sans but précis, ne pouvant se rappeler de rien d'autre que de l'arène, et son ami. Sans famille, sans sous, sans travail. Abandonné, seul, au milieu d'un cercle bien défini de sièges libres et déjà froids, le regard perdu sur la scène du crime. Le pire n'était peut-être même pas là ; le pire, c'était de ne rien pouvoir faire. Le pire c'était quand ils comprenaient, tous, combien ils étaient petits. À quel point un grain de sable ne représentait rien sur une plage. Un voile noir tentait de se poser sur les yeux de Basil tant que sur sa mémoire. Il savait. Il aurait pu empêcher ce qui venait d'arriver, il aurait pu le raisonner à rendre un pokémon ou en parler à quelqu'un. Quelque chose lui disait qu'une personne au moins dans la famille aurait pu les aider.
Il ne faisait que descendre les escaliers en bois ciré pour aller chercher une bouteille d'eau, mais les grognements l'ont attiré. C'était là, à quelques portes des marches sombres, derrière la seule porte éclairée par le clair de lune. Il a ouvert la porte en un silence religieux, glissant un regard curieux à l'intérieur, sa main handicapée pendant dans l'air chaud. Ça se tournait, dans le lit, et encore, et encore ; il gigotait, il se torturait presque dans un songe sans fin. Les sourcils de Basil se froncèrent tristement, pas sûr de devoir l'aider ou l'abandonner – personne ne devait savoir, après tout. Il était resté peut-être cinq ou dix minutes, à l'écouter murmurer des mots imprononçables comme il l'avait entendu, régulièrement, en descendant les quelques marches jusqu'aux cuisines. Décidant de rester aussi discret que possible, il avait refermé la porte, non sans un grincement qui avait stoppé les murmures de l'autre côté du mur. Puis il était remonté à sa chambre, sans boire ni s'éterniser, enroulé confortablement dans les ombres nocturnes.


☾☾☾

(you can't take the pressure) Ses yeux s'ouvrent dans la nuit, comme une paire de fantômes. Son bras s'anime, lentement, se lève et se baisse, se lève et se baisse. Basil y jette un regard énervé, les sourcils froncés par la douleur de son membre fantôme. Plus rien ne bouge, au bout de ce bras, mais il les sent. Ses doigts bouger, ils sont là. Il les sent. Comme si cette main n'était pas la sienne, qu'il avait volé celle d'un autre sans réussir à établir la connexion. Il sentait ses doigts bouger sans rien observer, et ça brûlait de son poignet au bout de sa patte. Ça le réveillait systématiquement, parfois à le tenir éveillé pour le reste de la nuit, lui causant l'apparition de poches violacées sous les yeux. Encore une fois, il lève le bras, le rabaisse, le relève. Mais sa main se laisse porter comme un poids mort. D'énervement, il donne un coup dans le mur, réveillant l'autre qui partage sa chambre et allume la lumière. Et Basil est là, allongé presque paisiblement un bras sous la tête, une jambe pliée et les pieds nus, à regarder sa main inerte écrasée contre le papier peint blanc cassé.
Il n'a rien senti. Son poignet pourrait se briser, ses doigts pourraient s'arracher, il ne ressent plus rien d'autre que cette sensation de brûlure qui s'intensifie aux pires moments. Sa mâchoire se serre en silence, comme toujours, alors que l'autre laisse les ténèbres envahir la pièce, retournant s'enfermer sous ses couvertures.
D'un geste maladroit, Basil attrapait un stylo sur le haut de sa table de nuit, le plaçait délicatement entre son pouce et son index droit, forçait ses doigts à se plier autour à l'aide de sa main valide. Il la lâche, d'un coup rapide, et compte. Trois, et deux, et un, il baisse la tête et observe la tâche d'encre sur le haut de son pyjama, en soupirant. C'est encore pire que la fois dernière, encore mieux que la fois prochaine. Il range son absence de main sous la couverture, s'y enfouit et fixe le mur quelques minutes encore avant de succomber à Morphée, jusqu'à ce que les brûlures le reprennent, sans arrêt.

Basil était droitier, jusqu'à être handicapé par un poison qu'il n'a jamais réussi à soigner, et pouvait se vanter du salaire qu'il recevait à servir une famille telle que les Wolfgang. Ça n'avait pas été un choix, mais ça restait une sorte de fierté, tant pour le nom prestigieux que pour la sorte de tradition familiale. Son arrière-grand père, et son fils, et son fils, et lui et les deux d'avant encore étaient tous majordomes. Formés à servir les familles les plus prestigieuses, passant de l'une à l'autre jusqu'aux Wolfgang, que Basil admirait pour leur force et leur rigueur. Il avait assisté aux trente dernières années de la première branche, décryptant chaque habitude, chaque histoire, chaque caractère. La position de majordome tant que celle de valet n'est pas souvent prise en considération, et pourtant chacun sous ce toit sait à quel point ils sont importants.
Lui a été formé par son père, déjà au service de Monsieur depuis ses plus jeunes années. Ils vivaient dans leur propre maison, se levaient aux aurores et se couchaient après la tombée de la nuit pour être disponibles à toute heure. Basil, sans que le choix lui ait jamais été donné, n'avait pour ami que le benjamin de la maisonnée, d'un an son aîné – Alistair. Il n'était pas le genre d'ami avec qui grimper aux arbres ou courir à s'en essouffler ; on lui avait toujours clairement expliqué son rôle, lui avait toujours rappelé sa place. Pour les fêtes, Basil se tenait dans un coin de la pièce, et apprenait en silence, en observant, si Alistair n'avait pas besoin de lui. Ses yeux vagabondaient à droite et à gauche et suivaient les petits pas des gamins autant que les immenses foulées des grandes personnes – si grandes qu'il lui semblait qu'aucune n'avait de visage.
Il avait apprit l'étiquette et les bonnes manières ; s'adresser à ses employeurs demandait tout un protocole, archaïque aux yeux de Basil mais qu'il refusait néanmoins d'abandonner. Il continuerait comme il l'avait toujours fait d'appliquer au mieux les règles enseignées par son père, que leurs employeurs appréciaient grandement par les temps qui courent. Ses costumes étaient toujours impeccablement repassés, comme ceux d'Alistair dont il avait jusque là continué de s'occuper.

Chaque matin, il repassait tout en revue, s'assurait que tout soit parfait. Une partie de son salaire lui avait récemment été refusée, en raison de son efficacité plus que douteuse, due à sa main. Il était à son sens préférable d'assurer la qualité, mais il se mettait bien souvent en retard. Il avançait dans sa journée comme un pantin mal foutu et mal huilé, il en aurait presque grincé. Une petite feuille traînait depuis peu au fond de sa poche, quelques mots griffonnés à la va-vite mais qui le sauveraient peut-être des flammes éteintes de sa main. Une voix au fond de lui aurait été prête à la voir coupée plutôt que fantôme, que les douleurs de ses nuits s'en retournent à d'autres ténèbres.

Souvent, sa main gauche s'abandonnait dans le pelage grisâtre de Lemy, ronronnant fièrement sur les couvertures. Par habitude, il évitait son regard hypnotique ; il n'aimait que trop peu cette sensation de perdre contrôle qui le plongeait au final dans un état panique. Son compagnon était à ses côtés depuis dix-sept ans aujourd'hui. Son père aurait voulu lui offrir un Pokémon à la naissance, avec lequel il aurait grandi comme un frère éternel, mais il avait préféré – sur conseils de la mère de Basil – attendre ses dix ans. Basil avait couru les rues, traîné son père derrière lui, laissant éclater l'infinie excitation de bientôt posséder son propre Pokémon.
Son choix était déjà arrêté. Il rêvait depuis longtemps qu'un Voltali l'accompagnerait partout, mais son père, déjà incapable d'assumer le prix d'un tel Pokémon, n'imaginait pas quels dégâts son fils aurait pu faire accompagné d'un tel ami. Il le raisonnait depuis presque deux mois, épiant les moindres Pokémon, jusqu'à ce qu'il trouve le bon. Au final, l'idée n'était pas venue de Basil mais de son paternel, qui trouvait en Basil le calme qui animait un Chaglam qu'il avait connu il y a de ça quelques années.
Basil n'avait jamais regretté son choix ; Lemy était calme et avoir parfois un air qu'il aurait dit hautain, mais qui l'amusait profondément. Il admirait silencieusement sa grâce et jalousait son pelage brillant. Lui avait les cheveux emmêlés au moindre souffle de vent. Il n'y avait pas une chose en ce Pokémon que Basil aurait souhaité changer, et si son aspect lunatique en repoussait certains, il gardait la conviction que ça ne ferait qu'éloigner les personnes qui ne méritaient pas qu'on leur parle. Son caractère était néanmoins changeant sur le long terme, et allait de pair avec celui de son maître.
    dresseur     
Pseudo : songbird, chloé. Age : dix-huit ans Disponibilité : combien de fois par semaine   Comment êtes-vous arrivé ici : pour toute réclamation merci de vous adresser à alan. monsieur Suggestions : je suggère que chacun d'entre vous me fasse un bisou. voilà. hihihi PV/Scénario/Inventé : inventé coucoutoi Avatar : iwan rheon snif




Dernière édition par Basil Pulsifer le Lun 6 Avr - 0:43, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: five exclamation marks, the sure sign of an insane mind. (basil)   Sam 4 Avr - 13:42

Bienvenue par ici toi, et bonne courage pour ta fichette bril
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: five exclamation marks, the sure sign of an insane mind. (basil)   Sam 4 Avr - 13:49

CALCIFER. CALCIFER. CALCIFER. snif
Alors déjà, excuse, le prénom juste c'est Sebastian pour ça. never ET ENSUITE, COMMENT TU PIQUES VIVALDAIM A MOI - c'te phrase est trop bien construite. smile hehe Tss, pour la peine t'as intérêt à me garder un lien sexy. bwaha ET T'ES BONNE EN IWAN P'TAIN, j'espère que tu vas appeler ton Chaglam Barty. prière pliiz JE T'AIME AUTANT QUE L'CHOCOLAT. ouiiii rire pleaz
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ariadni Jackson
β ⚊ THE GILDED HANDS

lucario (n.25) + Ryu croâporal (n.20) + Mako zorua (n.17) + Shade
POKEMONS RENCONTRÉS : 534
AVATAR : Evangeline Lilly
DOUBLE-COMPTES : James D. Baltar
AGE : 35 ans
SENTIMENTS : Lasse, mélancolique et blasée.
HABITATION : Le Colisée



MessageSujet: Re: five exclamation marks, the sure sign of an insane mind. (basil)   Sam 4 Avr - 13:51

Bienvenue Basil ! aya
Franchement, un majordome, cette classe quoi, j'adore le choix du métier. Ca va potentiellement donner et j'ai vraiment hâte de voir ça ! Si tu as des questions, n'hésite pas à contacter le staff et bon courage pour la suite de ta fiche !



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://hopestrongerthanfear.forumactif.org/t138-ariadni-offer-me-that-deathless-death http://hopestrongerthanfear.forumactif.org/t146-ariadni-and-everything-you-touch-turn-to-sand-and-blood http://hopestrongerthanfear.forumactif.org/t149-ariadni-blood-and-sand

avatar
Adélaïde O'Reilly
α ⚊ THE BLIND BATS

ponyta (abby, lvl 20) feunard (gumiho, lvl 9) léopardus (nylaathria, lvl 20)
POKEMONS RENCONTRÉS : 230
AVATAR : holland roden
AGE : 30 ans, elle se fait vieille.
SENTIMENTS : enflammée
HABITATION : district diancie, comme presque toute l'élite.



MessageSujet: Re: five exclamation marks, the sure sign of an insane mind. (basil)   Sam 4 Avr - 13:55

IWAN aya j'avais trop adoré son personnage dans misfits aya (largement moins dans game of thrones, tu m'en voudras pas j'espère arrow ). tout comme aria, je trouve le choix de métier absolument super cute d'ailleurs, majordome pour quelle famille ? hm
anyway bienvenue parmi nous, et bon courage pour la suite de ta fiche minicoeur



Δ LOVE IS OUR RESISTANCE
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: five exclamation marks, the sure sign of an insane mind. (basil)   Sam 4 Avr - 14:28

merci beaucoup les chatons snifI love you

alan, petit caca de l'himalaya, bien sûr qu'il s'appellera barty tsais. uu tu m'prends pour qui là ? fire JTM AUTANT QUE, euh, QUE LE PHILADELPHIA. smile (allez, autant que les chips au paprika snif)
ariadni, j'espère que tu viendras voir comment j'suis trop doué pour ouvrir les portes et ranger les manteaux, alors coucoutoi
adélaïde, il est génial dans misfits, on est d'accord mdr par contre je regarde pas game of thrones arrow, mais j'ai cru comprendre que c'était un gros taré de première hm basil sera plus doux, hein, quand même mdr pour ce qui est de la famille, étant la personne la plus indécise au monde, j'hésite uu mais il n'est pas impossible que ta boîte à mp se remplisse sous peu, jolie coucoutoi
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Pippa Y. Holmson
α ⚊ THE BLIND BATS


POKEMONS RENCONTRÉS : 131
AVATAR : nina dobrev.
DOUBLE-COMPTES : niet.

staying in my play pretend, where the fun ain't got no end. Can't go home alone again, need someone to numb the pain

AGE : vingt-six ans.
SENTIMENTS : fébrile.
HABITATION : district diancie.



MessageSujet: Re: five exclamation marks, the sure sign of an insane mind. (basil)   Sam 4 Avr - 17:31

    si t'es majordome chez les O'Reilly, on se croisera forcément, beau gosse. ange
    j'adhère au choix d'avatar & au choix du métier, c'est la classe faints

    bienvenue chez toi en tous cas snif tu ne seras pas déçue, le forum gère. faints


"immortals"
They say we are what we are, but we don't have to be. I'm bad behavior but I do it in the best way. I'll be the watcher (watcher) of the eternal flame. I'll be the guard dog of all your fever dreams. Oooooooh, I am the sand in the bottom half of the hourglass (glass, glass). Oooooooh, I try to picture me without you but I can't. 'Cause we could be immortals, immortals, just not for long, for long.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: five exclamation marks, the sure sign of an insane mind. (basil)   Sam 4 Avr - 17:57

j'te prouve le contraire monsieur l'hétéro monsieur
bienvenue parmi nous, j'adore le choix des pokémons I love you
et allez, vu que tu suggères, j'te fais un kissou rire


Dernière édition par Sonny Clearwater le Dim 5 Avr - 15:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Thomas S. Wheatley
α ⚊ THE BLIND BATS

Hypnos + 32 Arès + 30
POKEMONS RENCONTRÉS : 107
AVATAR : Ian Somerhalder.
DOUBLE-COMPTES : Pas encore de DC.
AGE : Thomas a 30 ans. Il est né le 2 avril, à Néopolis.
SENTIMENTS : Il est renfermé. Il a du mal à s'exprimer.
HABITATION : Néopolis, nan jure.



MessageSujet: Re: five exclamation marks, the sure sign of an insane mind. (basil)   Sam 4 Avr - 18:02

Bienvenue et bon choix de Pokémons ! koeuur
Bonne chance pour la rédaction de ta fiche :).


Justice makes what they commit.
THOMAS SAMUEL WHEATLEY
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Nox J. Holmson
α ⚊ THE BLIND BATS

Rapion Mimitoss Bulbizarre
POKEMONS RENCONTRÉS : 214
AVATAR : jamie dornan
TO DO LIST
Manger végétalien avec Pippa Se rendre dans le district de pashmilla pour aider les plus démunis Trouver un Arbok et en récolté le venin Acheter des fleurs pour elle Trouver le temps pour les cours de yoga M'inscrire à quelques combats au Colisée Demander aux domestiques de repeindre le salon Lui dire que je l'aime, en même temps que lui donner les fleurs.
AGE : 31 y.-o.
SENTIMENTS : calme et amoureux
HABITATION : district diancie



MessageSujet: Re: five exclamation marks, the sure sign of an insane mind. (basil)   Dim 5 Avr - 3:26

IL EST PAUVRE hé lynchez le.
mais non, je plaisante, tu sais bien.  heart1
ou pas

Quoi qu'il en soit, bienvenue ici. Je suis sur que tu vas t'y plaire, même que tu as déjà commencé à t'intégrer dans la petite famille. cute ton personnage, c'est la classe, j'ai hâte d'en apprendre plus sur cette personne pauvre mais attachante. What a Face
JOTEM tu sais? puppy




    poison on my mind ➷ And then I get you in my stream, play it hard to be extreme. You're so cool, baby, you're so mean.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: five exclamation marks, the sure sign of an insane mind. (basil)   Dim 5 Avr - 3:54

merci beaucoup. I love you

pippa, j'ai été réquisitionnée par les wolfgang mais t'inquiète, on pourra toujours trouver un truc va. huhu merci bril
sonny, vous êtes trop bon monseigneur What a Face mais je pense qu'il m'en faudra plus pour changer huhu merci beaucoup I love you
nox, je suis peut-être pauvre, mais je suis riche de coeur. snif *sort les violons* je m'y plais déjà, va, vous êtes pas encore débarrassés de moi. What a Face merci beaucoup mon chat, JOTEM AUSSI hihihi loveuh pleaz (et jte fais des bisous, voilà. uu)
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Adélaïde O'Reilly
α ⚊ THE BLIND BATS

ponyta (abby, lvl 20) feunard (gumiho, lvl 9) léopardus (nylaathria, lvl 20)
POKEMONS RENCONTRÉS : 230
AVATAR : holland roden
AGE : 30 ans, elle se fait vieille.
SENTIMENTS : enflammée
HABITATION : district diancie, comme presque toute l'élite.



MessageSujet: Re: five exclamation marks, the sure sign of an insane mind. (basil)   Dim 5 Avr - 4:06

Basil Pulsifer a écrit:

adélaïde, il est génial dans misfits, on est d'accord mdr par contre je regarde pas game of thrones arrow, mais j'ai cru comprendre que c'était un gros taré de première hm basil sera plus doux, hein, quand même mdr pour ce qui est de la famille, étant la personne la plus indécise au monde, j'hésite uu mais il n'est pas impossible que ta boîte à mp se remplisse sous peu, jolie coucoutoi
GOT est une série cheloue, honnêtement, genre la dernière saison là était absolument parfaite, alors que la première est super nulle arrow mais en effet, c'est un taré de première dedans mdr alors heureusement que basil est plus doux (d'ailleurs, j'ai précisé que c'était le nom de mon ex poisson rouge ? hm ). j'aurai kiffé que ma boite mp se remplisse, mais d'après ce que j'ai compris les wolfgang t'ont réquisitionné avant so sad



Δ LOVE IS OUR RESISTANCE
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: five exclamation marks, the sure sign of an insane mind. (basil)   Dim 5 Avr - 14:14

je sais pas j'ai regardé qu'un épisode et ça m'a pas plu arrow c'est pas assez, je sais, mais si j'aime pas un épisode personne me fera regarder la suite mdr c'est pas grave, au moins dans ma tête iwan reste un chaton d'amour. snif (je peux être ton blob fish, si tu veux I love you) les wolfgang m'ont kidnappé, je jure c'est pas ma faute pleaz je viendrai quand même te harceler va, ne pleure pas jolie ouhtumagichehuhu
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Adélaïde O'Reilly
α ⚊ THE BLIND BATS

ponyta (abby, lvl 20) feunard (gumiho, lvl 9) léopardus (nylaathria, lvl 20)
POKEMONS RENCONTRÉS : 230
AVATAR : holland roden
AGE : 30 ans, elle se fait vieille.
SENTIMENTS : enflammée
HABITATION : district diancie, comme presque toute l'élite.



MessageSujet: Re: five exclamation marks, the sure sign of an insane mind. (basil)   Dim 5 Avr - 14:49


j'étais dans le même cas que toi avant, peut-être qu'un jour tu finiras par accrocher, qui sait. arrow en attendant y'a des tas d'autres séries qui valent le coup hunhun sois mon blobfish si ça te tente, l'animal le plus moche du monde please mdr je vais aller engueuler les wolfgang pour ce qu'ils ont osé te voir en tout cas hé (a) et j'attends ton harcèlement avec beaucoup d'impatience hunhun



Δ LOVE IS OUR RESISTANCE
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: five exclamation marks, the sure sign of an insane mind. (basil)   Dim 5 Avr - 21:22

je dois t'avouer que cet acteur me fou les boules à cause de GOT mdr mais c'est un choix innovant en tout cas, je ne l'ai jamais vu sur un forum auparavant :3
bienvenue par ici et bonne chance pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: five exclamation marks, the sure sign of an insane mind. (basil)   Lun 6 Avr - 1:06

merci beaucoup lindy snif mais basil vous avez pas à avoir peur, il aime que les bisous, pas les fouets uuhuhu
adélaïde, ça viendra probablement oui, quand tout le monde arrêtera de me saouler avec mdr le harcèlement arrive, t'inquiète, je t'oublie pas coucoutoi
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Nox J. Holmson
α ⚊ THE BLIND BATS

Rapion Mimitoss Bulbizarre
POKEMONS RENCONTRÉS : 214
AVATAR : jamie dornan
TO DO LIST
Manger végétalien avec Pippa Se rendre dans le district de pashmilla pour aider les plus démunis Trouver un Arbok et en récolté le venin Acheter des fleurs pour elle Trouver le temps pour les cours de yoga M'inscrire à quelques combats au Colisée Demander aux domestiques de repeindre le salon Lui dire que je l'aime, en même temps que lui donner les fleurs.
AGE : 31 y.-o.
SENTIMENTS : calme et amoureux
HABITATION : district diancie



MessageSujet: Re: five exclamation marks, the sure sign of an insane mind. (basil)   Lun 6 Avr - 1:23

Bienvenue à Néopolis !
Ohana means family...



C'est à moi que reviens l'honneur de ta validation. Pour le coup, j'vais pas te rappeler que ton personnage est pauvre. #oups.  huhu Rien à redire sur ta fiche, mise à part que tu devrais éditer les libellés dans ton profil.

Bon jeu et n'oublie pas d'aller poster dans ma fiche de liens.  side

Bienvenue à Néopolis ! Nous sommes heureux de te compter parmi nos habitants, mais les démarches ne s'arrêtent pas là ! Tout d'abord, tu dois déterminer le niveau de tes pokémons. Au vu de ta fiche et de ton personnage, le staff t'accorde 35 niveaux maximum à répartir entre 2 pokémons maximum. Nous t'invitons à noter que plus de pokémon tu possède, moins leur niveau individuel est élevé. Tu peux aussi choisir de ne pas attribuer le nombre maximum de niveau que nous autorisons si tu estime que ton personnage n'a pas entrainé suffisamment ses pokémons pour le mériter, ou qu'il les a depuis trop peu de temps ou toute autre raison. Pense à faire la répartition au plus vite et à la poster au besoin à la suite de ce message.
Pense à ouvrir la fiche de liens et ta fiche de dresseur dans les plus brefs délais avant même de commencer à RP. Tu devra les mettre à jour le plus régulièrement possible, et le staff y veillera. Nous t'invitons aussi à prendre connaissance des dernières annexes qui t'auraient échappé et à poser toute question qui ne se serait pas posé avant. Le flood t'est ouvert, et tu peux désormais gagner des points pour tes votes, n'hésite donc pas à partir de maintenant à les réclamer !
N'hésite pas à visiter les fiches de liens des autres joueurs et à leur proposer des sujets. Enfin, ne sois pas timide et lance toi en rp !
Le staff de HISTF te souhaite une bonne installation et nous te disons à très vite en rp !




    poison on my mind ➷ And then I get you in my stream, play it hard to be extreme. You're so cool, baby, you're so mean.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: five exclamation marks, the sure sign of an insane mind. (basil)   Lun 6 Avr - 1:40

je suis pas pauvre, tu vas voir, un jour je serai riche et tu seras mon esclave woh uu (mais j'oublierai pas pour le lien t'inquiète coucoutoi)
je voudrais mettre 24 niveaux à chaglam et 11 à vivaldaim alors snif
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Cain A. Williams
α ⚊ THE BLIND BATS

Dimocles (niv.00) Mysdibule (niv.00)
POKEMONS RENCONTRÉS : 391
AVATAR : Ed Harris
ANCIENNEMENT GREYSON B. WILLIAMS

AGE : 60ans
SENTIMENTS : Fatigué physiquement et psychologiquement.
HABITATION : Dans le district Diancie.
Localisation : Le district Diancie.



MessageSujet: Re: five exclamation marks, the sure sign of an insane mind. (basil)   Mar 7 Avr - 18:06

Re-bienvenue, car on s'est déjà vu !! J'ai hâte de revenir pour qu'on se trouve un lien !!




They have to be wrong. Why else would we still be here ?

And if you can’t see anything beautiful about yourself, get a better mirror, look a little closer, stare a little longer. Because there’s something inside you that made you keep trying despite everyone who told you to quit. You built a cast around your broken heart and signed it « They were wrong »

ANCIENNEMENT GREYSON B. WILLIAMS
Revenir en haut Aller en bas
http://hopestrongerthanfear.forumactif.org/t328-cain-une-mission-est-une-mission-pas-une-aspiration http://hopestrongerthanfear.forumactif.org/t335-cain-ministre-de-la-justice http://hopestrongerthanfear.forumactif.org/t336-cain-a-williams

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: five exclamation marks, the sure sign of an insane mind. (basil)   

Revenir en haut Aller en bas
 

five exclamation marks, the sure sign of an insane mind. (basil)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» SHOULD PRESIDENT OBAMA SIGN THE ORDER WHEN IT COMES TO WIKILEAKS?
» [Photoshop][Difficile]The Power Sign'
» L'Allemagne réimprime des Marks
» Mac miller Sign
» Grammaire et conjugaison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: bienvenue à néopolis-