Partagez | 
 

 + HISTOIRE DE NEOPOLIS
Hope is stronger than Fear

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
PNJ
α & ω ⚊ THE A TEAM


POKEMONS RENCONTRÉS : 155




MessageSujet: + HISTOIRE DE NEOPOLIS   Mar 3 Mar - 19:15

L'histoire de Néopolis
On ne peut jamais oublier le passé




Chronologie de Néopolis

2015 : Date actuelle.
2014 : Une explosion dans le quartier psy fait quelques morts, les rebelles sont soupçonnés et la sécurité se renforce.
2010: A l'occasion d'un festival pour apaiser la population qui commence à s'agiter, le gouvernement fait une descente d'envergure parmi les rebelles repérés et tue dans l'oeuf une révolte qui se préparait.
2005-2008 : De nombreuses disparitions durant cette période amène à une vague de colère dans les districts les plus touchés. On parle d'expérimentation sur les pokémons et les humains mais rien ne peut être prouvé et le gouvernement instaure régulièrement des couvre feu pour tenter de calmer la situation et les disparitions.
2001 : Attaque des rebelles sur le batiment du gouvernement pour dénoncer les conditions de vie du district industriel et des plus pauvres en général. Réprimée dans le sang, elle sera suivie de représailles dans le district industriel sur les familles des rebelles.
2002 : De grandes élections sont organisées, bien que le résultat ne soit pas étonnant, et les soupçons de trucages pèsent. Toutefois, les habitants commencent à s'habituer aux passations de pouvoir et puisqu'il n'y a pas de mesures contraignantes immédiatement à la suite, la passation se fait dans le calme.
1995 : Une nouvelle épidémie ravage la ville pendant plusieurs semaines. Le gouvernement prend des mesures sanitaires et augmente son pouvoir et celui de la Garde.
1984 : Vingt ans après le soulèvement de 1964, à la date anniversaire une attaque rebelle ravage la ville, causant des dizaines de morts et de très nombreux blessés.
1977 : Invasion de yanma, yanméga et chenipans durant le festival de la moisson, les cultures sont ravagées, mais on évite la famine grace aux réserves et la catastrophe grâce à l'intervention de la famille Wolfgang qui prend les rennes de la Garde désorganisée et lutte vaillamment contre l'invasion, sauvant la ville. Ils seront nommés à la tête de la garde, et leurs enfants seront toujours à ce poste, élevés par leur parents pour leur succéder.
1965 : Interdiction des duels "sauvages" dorénavant les seuls duels seront autorisés dans l'enceinte du Colisée.
1964 : Dernière révolte de grande ampleur, le soulèvement populaire est sans précédent. Des semaines durant, la population voit des barricades s'élever, et la ville plongée dans le chaos. Un gouvernement de rebelle s'organise en parallèle, et les choses semblent être sur le point de basculer jusqu'à ce que le gouvernement reprenne les choses en main et réussisse à reprendre l'avantage. En effet, un séisme ravage la ville et la plonge dans la désorganisation. Les leaders sont arrêtés, la population panique à l'idée de revoir un cataclysme comme celui qui a poussé à fermer les portes, un peu plus de 30 ans auparavant. Le Colisée qui venait d'être achevé organise ses premiers jeux, et les rebelles sont le clou du spectacles, présentés comme des meurtriers qui ont failli mener la ville au bord d'une nouvelle catastrophe en troublant l'ordre et en appelant à sortir du mur.
1963 : Election truquées, le gouvernement change de dirigeants mais pas de ligne de gouvernement, et campe sur ses positions. Les ouvertures vers le peuple n'aboutiront jamais, de même que les réformes sociales promises.
1960-64 : Vague de famines et de petites épidémies liées à la malnutrition.
1940 : L'organisation de la ville et la mise en place des campagnes aboutit à des périodes de disettes, les contestations sont toutefois rares envers le gouvernement qui réussit à maintenir son pouvoir d'une main de fer tout en abreuvant la population de propagande religieuse, ce qui maintient la population dans un état d'acceptation.
1930 : Publication du décret du Rempart. Fermeture de l'enceinte à la suite du Grand Cataclysme.
1928-1930 : Dans toute la région, éruption volcaniques, tsunami et tremblements de terre se font de plus en plus courants, et de nombreuses villes sont rayées de la carte. Certains parle de pokémons légendaires réveillés qui s'en prennent aux hommes qui les ont bafoués ou qui ont trop abusé des ressources naturelles et de leur emprise sur les pokémons.



Figures emblématiques de l'histoire de Néopolis

Joseph Hamilton
Dernier président élu de Néopolis avant la construction du mur, il en fut à l'origine. C'est lui qui dirigea l'évacuation de la population et instaura l'état d'urgence qui lui conféra les pleins pouvoirs. Les vingts années où il commanda Néopolis, il fut généralement vu comme le sauveur, celui qui ramena la population vers les cultes pokémons et qui préserva la ville et ses habitants. Malgré ses réformes et le fait qu'il n'ait jamais qu'entretenu après la fermeture de la ville le mirage d'un gouvernement républicain, il fut relativement juste et soucieux du bien être minimum de la population toute entière. Bien sûr, il mata avec violence et efficacité toute tentative de rébellion mais réussit à le faire suffisamment discrètement pour ne pas s'attirer les foudres de la population. Lors de son retrait de la vie politique à plus de 70 ans, il présenta son neveu pour lui succéder qui fut largement élu, grace au prestige de son oncle peut-être, à des élections truquées surement, mais aussi sans doute de par le fait que l'immense majorité de la population préférait la paix et la continuité après la Grande Catastrophe et ses conséquences.

Septime Bradford
Septime était un jeune garçon issu de la classe moyenne-haute, fils de riche propriétaire d'usines à la pointe de la technologie de l'époque, il fit dès jeune des tournées dans les districts industriels et y fut témoin de l'horreur, de la misère et du fossé qu'il existait entre ces gens et lui même. Il finit par rejoindre le mouvement rebelle, adhérant à leurs idées démocratiques et à leur envie de réformes sociales et face à l'arnaque des élections de 1963. Dresseur extraordinaire, il fut largement médiatisé à la radio alors que le Colisée flambant neuf accueillait à peine son premier tournoi de dresseurs. Il fut en première ligne lors des émeutes et de la révolution de 1964. Suite à la victoire du gouvernement, il fut envoyé au Colisée pour la première vague d'exécution. Diabolisé comme le leader du mouvement, il réussit pourtant à sortir victorieux de son combat dans le Colisée, intégralement vêtu de rouge, maculé de sang. Toutefois, le gouvernement l'emprisonna pour l'exécuter en secret quelques jours plus tard.
C'est une des figures légendaires de l'histoire de la ville, bien que le gouvernement ait par la suite tout fait pour effacer sa mémoire et le salir. Arborer un brassard rouge, peindre un bonhomme rouge ou un 7 rouge sur un mur sont aujourd'hui encore des références à Septime, et sont durement punis comme une incitation à la révolte. C'est la figure emblématique dont parlent les rebelles et leur idole.

Revenir en haut Aller en bas
http://hopestrongerthanfear.forumactif.org
 

+ HISTOIRE DE NEOPOLIS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» + HISTOIRE DE NEOPOLIS
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: annexes-